Je trie TOUJOURS mes déchets (verre, carton, plastique, piles, ampoules, produits polluants, etc.). Bien trier pour mieux recycler ;-)

Ils le font!

POURQUOI ?
COMMENT FAIRE ?
À SAVOIR ENCORE
FICHE PRATIQUE CONSOMMATION

Trier les déchets

Pourquoi ?
  • Chaque année, un français produit 568 kg de déchets au total, (y compris les déchets verts) qui se retrouvent dans les poubelles et les conteneurs de tri, ainsi qu'en déchèterie.
  • La quantité de déchets ménagers a doublé en 40 ans malgré les nombreuses campagnes d’informations…
  • Nos poubelles, celle de la collecte séparée (généralement jaune) et celle des déchets en mélange (généralement grise), contiennent :
    • 1/3 de déchets organiques (principalement alimentaires)
    • 50 % de matériaux recyclables dont 33 % de déchets d’emballages
  • Actuellement, le taux de recyclage des emballages est de 68 % alors que l'objectif est d'atteindre 75 % en 2022. Les taux de recyclage actuels des matières sont :

    -> aluminium : 43 %

    -> bouteilles et flacons plastiques : 56 %

    -> briques alimentaires : 51 %

    -> papier-carton : 65 %

    -> verre : 86 %

  • À Paris et Marseille, seulement une bouteille en verre sur 10 est mise dans les bacs de collecte pour le recyclage alors que c’est 65 % dans les autres territoires.
  • Au niveau mondial, seuls  13,5 % des déchets ménagers sont recyclés selon la Banque mondiale et 5% compostés. La marge de manœuvre est énorme !
  • Une grande partie de ces déchets rejoint les océans. Les déchets plastiques sont d'ailleurs présents dans toutes les mers. Dans le Pacifique Nord ils forment même le « 7ème continent », juste sous la surface. Et on retrouve des micro-particules dans les organismes marins (poissons, crustacés, etc.) qui finissent dans notre estomac.
  • Certains matériaux sont pourtant recyclables à l’infini, sans altération de leurs propriétés comme le verre, l’aluminium, ou l’acier.
  • Certains matériaux sont pourtant recyclables à l’infini, sans altération de leurs propriétés comme le verre, l’aluminium, ou l’acier.

  • 20 millions de tonnes de CO2 seraient évitées par le recyclage.
  • La gestion des déchets et leur recyclage créent des emplois (108 000 emplois directs en 2018 selon l’ADEME) dont 29 000 pour le seul recyclage selon la Fédération professionnelle des entreprises du recyclage.
Image
Le point vert indique-il que le produit est ou sera recyclé ?

Faux ! Ce logo, présent sur 95 % des emballages que nous achetons, indique seulement que l’industriel fabriquant le produit verse une contribution à une société agréée par l’État pour organiser la récupération et la valorisation des emballages ménagers. Il peut être accompagné de consignes de tri pour l’emballage.

Image
La bouche de Mœbiusindique-telle que le produit est recyclé ?

Pas toujours ! Symbole international du recyclage, elle indique simplement que les produits qui l'arborent, ou leur emballage, sont potentiellement recyclables. Si on trouve un chiffre à l’intérieur, cela précise le pourcentage de matériaux recyclés utilisés dans le produit.

Image
Le tidy man indique-t-il que le produit est recyclé ?

Absolument pas ! Absolument pas ! Il incite juste les consommateurs à jeter le déchet dans une poubelle.

Image

Certains déchets sont mieux triés que d'autres, mais pour tous il existe des marges de progression. Bien trier est un geste essentiel pour que les déchets soient recyclés et pour éviter d’exploiter toujours plus de matières premières. Seul l’engagement de tri de chacun permet de dépasser le schéma obsolète de l’économie linéaire pour parvenir à une nouvelle économie circulaire, plus efficace, plus sobre en matières premières (do


COMMENT FAIRE ?

JE COMMENCE PAR QUOI ?
  • Je repère les bacs de tri à proximité de chez moi et prévois des contenants et des poubelles spéciales chez moi pour stocker mes déchets avant de les apporter aux bacs.
  • J’utilise les bornes de collectes proposées par certains magasins pour les piles, les cartouches d’encre d’imprimantes, les lampes basse consommation, les appareils électriques et électroniques mais aussi les bornes d'apport volontaire dans les rues : bornes de collecte des textiles et chaussures, du verre…
  • Je jette toujours mes déchets dans les bacs ad hoc.Comme la couleur des bacs et les types de déchets qui doivent y être déposés diffèrent en fonction des communes, renseignez-vous dans votre mairie.
  • Petite astuce pour s’y retrouver d’une commune à l’autre avec l’application « le Guide du tri »
  • J’évite les erreurs de tri classiques :
    - pas de céramique, de vitre, d’ampoule ou de vaisselle cassée dans le bac de collecte du verre ;
    - pas d’imbrication des emballages les uns aux autres ; évidemment pas d’emballages dans des sacs plastiques ;
    Et inutile de les laver, les vider suffit ; ne pas mettre les papiers gras et souillés avec 😉
  • Je retiens que les papiers photo, calque, plastifié, carbone, papier peint ou film radio ne sont pas recyclables : je dois les déposer en déchetterie.
  • Je me renseigne sur les déchetteries près de chez moi.
    Plus de 4 500 déchetteries sont déjà accessibles gratuitement aux particuliers. On y apporte principalement :

    - les déchets encombrants (électroménager, meubles, gravats, pneus, cartons, etc.),

    - les déchets dangereux,

    - les déchets verts (tontes et tailles de haies),

    - les objets en métal.
    Le tri des déchets y est guidé : des conteneurs ou des bennes spécifiques, en général signalés par des pictogrammes, sont à la disposition des utilisateurs. Vous pouvez trouver la liste des déchetteries de votre département en tapant « liste déchetterie + nom du département » dans un moteur de recherche 😉

  • Je m’informe sur le service d’enlèvement des encombrants à domicile.
    Selon les communes il y a des jours et points de collecte fixés.
  • J'apporte les piles et accumulateurs usagés à un point de collecte. Cela permet de récupérer et recycler les matériaux qui les composent. Sur les 25 000 tonnes de piles jetées chaque année, les 2/3 finissent encore dans la poubelle classique alors qu’elles contiennent des métaux lourds nocifs pour la santé . Leur collecte est d'ailleurs obligatoire par les vendeurs et distributeurs. Voir ici : jerecyclemespiles.com et batribox.fr
  • J’identifie les plastiques recyclables :

    le PET : les bouteilles transparentes souples et légère (on voit le produit à l’intérieur) comme les bouteilles, d’eau, de jus de fruits, des sauces salades, de vinaigre….

à savoir encore
    le PEHD : les bouteilles opaques, rigides et solides (bouteilles de lait, de sauces, de détergents, les flacons de shampoing, les biberons …)
à savoir encore

le PEHD : les bouteilles opaques, translucides, rigides et solides (bouteilles de lait, de sauces, de détergents, les flacons de shampoing, les biberons …)

  • Ces plastiques sont recyclés généralement en polaires, fibres, sacs à cabas, meubles, moquettes, barquettes, stylos, bouteilles, etc.

    Les autres plastiques ne sont pas assez « rentables » pour des raisons de coûts liés aux filières à mettre en place et finissent dans les incinérateurs ou dans les océans…

  • À notre niveau, la seule façon d’en sortir, c’est donc d’éviter au maximum le plastique: choisir des produits en vrac, refuser le suremballage et gérer soi-même ses contenants (voir fiches acheter en vrac, plus d’usage unique et pas de bouteille en plastique), refuser les bouteilles en plastique en s’équipant d’une bouteille en inox (d’ailleurs découvrez
    La bouteille Freaks) le meilleur déchet est celui que l'on de produit pas.
  • Pour mes appareils électriques et électroniques, j’identifie le point Eco-systèmes qui est un gage de qualité pour les points de collecte.
à savoir encore
  • De nombreuses associations ou éco-organismes collectent les objets particuliers pour leur donner une seconde vie (textile, mobilier de bureau, meubles, etc).
  • Je me mets au compost pour recycler mes déchets de cuisine et de jardin

à savoir encore
  • " Que faire de ses déchets ? " :
Le guide
  • « L’économie circulaire en 10 questions » :
Le guide
  • Savoir où jeter vos déchets et vous débarrasser des objets dont vous n’avez plus besoin.
L'outil

partager le geste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *